CESAR 2

Du  toit de la ferme des 100 noms le lundi 09 avril 2018, à la tentative d'expulsion du camping des cheveux blancs et des fosses noirs le dimanche suivant, en passant par la manifestation de soutien dans le centre de ville de Nantes du samedi, ce reportage photographique revient sur cette première semaine de tentative d'évacuation des habitants de la Zad de Notre Dame Des landes. 

Le projet d’aéroport ayant été officiellement avorté en janvier 2018, cette mission, surnommée  César 2 par certains en raison de sa ressemblance troublante avec l'opération d'évacuation César 44, conduite en 2012, et soldée par un échec, a pour fondement gouvernemental la présence jugée illégale des zadistes sur ces terrains rachetés par l'état, jugée non fondée étant donné que le projet d'aéroport n'est plus. 

Cette opération d'envergure (25 escadrons de gendarmerie mobile, soit environ 2 500 militaires)  a été rythmée par des prises de position stratégiques, des défenses de territoire et d'habitat amenant un conflit ouvert entre défenseurs de la zad et gendarmes mobiles, bras armés du gouvernement. 

Sous une pluie incessante de grenades lacrymogènes et assourdissantes, subissant blessures et arrestations multiples, c'est ici l'histoire photographique du pot de terre contre le pot de fer qui est contée.